Avoir 18 ans et son festival de Metal en France !

Il ne lui reste qu’à transformer l’essai : après deux éditions réussies et une troisième reportée au mois d’août 2021, il a touché du bout du doigt le fameux adage «jamais deux sans trois » !

Agé de seulement 18 ans, mais rempli d’audace et bonne volonté, Victor Pépin est train de réaliser son rêve, les yeux grands ouverts, tout en poursuivant ses études. Il a eu la gentillesse de répondre librement à quelques questions.

Peux-tu s’il te plait me raconter la genèse de ton festival ?

Le festival est composé de membres très jeunes : j’avais 15 ans lorsque j’ai créé l’Association Festival 666 en septembre 2017, et aujourd’hui 50% des bénévoles ont moins de 23 ans.

On peut dire qu’il y eut deux facteurs me faisant monter en tête ce projet. 

Le premier est le Hellfest. Je m’y rends à toute les éditions, et en 2017, j’ai passé mes trois jours à la Warzone dans les pogos. J’y ai découvert ce week-end Tagada Jones et The Decline! que j’ai immédiatement adoré. Je me suis alors demandé comment avait fait Ben pour créer un tel festival, et à quoi ça ressemblerait si j’en faisais un dans mon village à Cercoux (17).

Le deuxième facteur est que nous avions accueillis à l’été 2017 pour des petits concerts dans notre jardin RavenEye, un groupe londonien. J’ai demandé à mon père pourquoi ne pas inviter un deuxième groupe en même temps. Il m’a alors répondu avec humour « là ce serait un festival qu’il faudrait faire alors ». 

J’avais donc l’idée qui germait en tête cet été la et j’en ai parlé à mes amis proches de mon collège et de mon lycée, tous partants pour me suivre ! 

En septembre 2017 je vais voir au merch Niko de Tagada Jones après leur concert à Angoulême. Je lui propose mon idée et on se sert vite la main, le projet lui a plu.

On a alors organisé la première édition du FESTIVAL 666 le 25 aout 2018 avec justement en programmation Tagada Jones et The Decline!

Comment est organisée l’équipe du Festival 666 ? Comment sont répartis les rôles au sein de l’équipe ?

Je pense que c’est plutôt commun à tous les festivals, l’équipe du festival est divisée en plusieurs pôles. Nous étions 70 bénévoles pour cette édition 2020 (qui n’a pas eu lieu).

D’une part on a une équipe qui s’occupe de la sécurité du festival et de la logistique, ensuite une équipe pour le merchandising, une autre pour la restauration sur place (foodtrucks et buvettes), une équipe qui s’occupe de la technique, une autre pour toute la partie photographes, une autre équipe s’occupe de l’affichage public et des flyers…

Bien sûr le festival est composé d’un trésorier, secrétaire…

De mon côté je m’occupe principalement de la programmation et de la communication du festival.

Louis (Trésorier), Valentine (catering artiste) et Victor (President de l’Asso Festival 666)

Comment sélectionnes-tu les groupes qui constituent l’affiche du festival.

Je m’occupe de la programmation de deux manières. Premièrement, je sélectionne les groupes que j’ai vraiment envie d’accueillir à Cercoux, comme Mass Hysteria ou Gojira. Je leur propose de venir et on s’organise en amont pour le reste. Gojira est mon objectif personnel final dans le metal français ! J’espère un jour les accueillir mais il ne faut pas brûler les étapes.

La deuxième manière est les groupes qui contactent le festival pour venir jouer à Cercoux. Ils sont assez nombreux à nous écrire donc il y’a une bonne liste de choix intéressants. 

Aussi les autres membres de l’asso me proposent des groupes, et je prends contact avec eux par la suite

Comment as-tu vécu l’année 2020 en tant que jeune organisateur de festival ?

Cette année 2020 a été complexe. Le festival devait se dérouler sur deux jours en open air.

Pendant le premier confinement, j’ai attendu de m’assurer d’avoir le Bac au contrôle continu pour m’occuper du report du festival. J’ai trouvé cette année dure dans le sens où le virus a stoppé le bon élan qu’avait le festival. Nous avions organisé deux belles éditions déjà et la troisième allait vraiment être incroyable en raison d’une programmation d’un tout autre niveau que nos deux premières éditions. Le virus a ralenti notre course et j’étais un peu déçu.

C’est d’abord l’un des groupes de la programmation qui m’a proposé dès le 1eravril de reporter le festival. Il s’en est suivi toute une série de débat au sein de l’équipe du festival durant tout le mois d’Avril. J’ai pris la décision de reporter début Mai, et l’ai annoncé le 27 Mai, le temps de me mettre d’accord avec les groupes.

Comme je n’avais pas envie d’annoncer le report du festival simplement en disant aux festivaliers ‘à l’année prochaine’, j’ai annoncé que les détenteurs du pass 2J entreraient gratuitement à la troisième journée que nous sommes en train de préparer.

Édition 2020 – tuée par Covid…

A quoi peut-on s’attendre pour l’édition 2021 ?

Cette année on prépare une troisième édition sur trois jours en open air.

Tous les détenteurs du pass 2J auront cette troisième journée offerte. 

La programmation de la troisième journée est complète et on est très fiers du rendu global de l’affiche ! On a vraiment hâte de voir le retour des festivaliers.

On est en manque de concerts et de pogos, donc on est tous motivé pour préparer une très belle édition 2021 !

Un avis sur « Avoir 18 ans et son festival de Metal en France ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :